Il existe encore quelques autres régions de Madagascar où les Furcifer Pardalis sont présents mais la plupart de ces localités sont souvent inconnue dans les élevages.
Si pour certaines il existe véritablement des colonies de Pardalis installés depuis longtemps, pour d'autres cela relève plutôt de l'incident.
En effet, il n'est pas rare de voir des touristes se balader d'un village à un autres avec un Pardalis sauvage perché sur leurs épaules. En fin de journée, l'animal est le plus souvent relâchés dans la nature à des dizaines de kilomètres de sa région natale... Ce n'est pas pour autant qu'une nouvelle souche de Pardalis est découverte! Parmi les régions mal connues où les Pardalis sont pourtant bien natifs, il arrive parfois que les coloris typiques de ces animaux ne soient pas vraiment différents des couleurs des spécimens d'une autre région populaire dans les élevages.
Puisqu'on ne peux pas véritablement les différencier, ces animaux sont vendus sous une seule appellation sans vraiment tenir compte du lieu de prélèvement.
Il y a aussi le cas de l'île de la Réunion où des Pardalis ont été introduits il y a plusieurs dizaines d'années. Ces caméléons ressemblent assez fort à des Nosy Be mais puisqu'ils ont depuis si longtemps quitté Madagascar, certains les considèrent comme des Pardalis à part entière.

Mâles Maroantsetra

maroantsetra maroantsetra maroantsetra maroantsetra maroantsetra maroantsetra maroantsetra

Mâles et femelle Andapa

andapa andapa andapa andapa andapa andapa

Mâles et femelle Joffreville

joffreville joffreville joffreville joffreville joffreville joffreville

Mâles Ambodirafia

ambodirafia  ambodirafia  ambodirafia