Les Chamaeleo Calyptratus Transbald sont à ce jour les seuls caméléons "mutants" que l'on trouve de temps à autres dans les élevages. Ils sont aussi parfois appelé Calyptratus Translucent ou Piedbald, Transbald étant la contraction des deux noms.
En réalité, aucune de ces 3 appellations correspond vraiment à la mutation de ces animaux.
Si l'on retrouve parfois du rose, du blanc, du noir en lieu et place d'autres couleurs chez certaines mutations de reptiles (serpents, pogona, Geko,...), c'est bien la première fois qu'un de ces animaux affiche toutes ces couleur non originelle en même temps sur un seul animal!
Cette particularité exclusive n'étant, à ce jour, pas du tout étudiée au niveau génétique, il n'existe aucune appellation véritablement pertinente pour qualifier ces animaux. A défaut de mieux, je fait le choix de Transbald car ceci n'a rien d'usuel chez d'autres reptiles. Ce nouveau qualificatif décrit une nouvelle mutation tout en donnant une vague idée de ce que l'on pourrais découvrir si l'on a connaissance des mutation Translucent et Piedbald déjà existante en herpétophilie.

Calyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbald

Chaque Calyptratus Transbald est un animal unique au point de vue de sa description. A la place des couleur habituelles, on retrouve des zones totalement dépigmentées et roses, des zones blanches et des zones noires.
Le nombre et la taille des zones "décolorées" varie fortement d'un spécimen à l'autre. C'est presque toujours au niveau des orteils et de la seconde moitié de la queue que la mutation est présente chez les animaux les moins imprégnés par ces gènes. Chez les plus représentatifs, les 4 pattes et la tête subissent parfois presque totalement les effet de cette mutation.

Calyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbaldCalyptratus transbald

Contrairement à bien des rumeurs négatives, ces animaux ne présentent pas plus de difficulté de maintenance que les autres Calyptratrus, aussi consanguins soit-ils, que cela soit au niveau des UV, de la croissance, de la reproduction, du nourrissage, des exigences spécifiques à cette espèces...

Il y a tellement de soit disant connaisseurs qui ont un avis sur ces animaux plutôt rares, mais pourtant combien d'entre eux ont eu l'occasion d'en maintenir ne serrais-ce qu'une semaine?
De l'avis d'un véritable éleveur, n'hésitez pas à vous lancer dans l'étude et la maintenance de ces animaux tellement originaux!